Rencontre avec Malika Ferdjoukh

L'autrice à l'honneur

Malika Ferdjoukh

Rencontre avec Malika Ferdjoukh, autrice fétiche des ados (mais pas que)

Le dernier tome de Broadway Limited vient de sortir... Tournez les pages de ce roman, des airs de comédie musicale s'en échappent !

Pourquoi situer votre roman dans l'Amérique d'après-guerre ?

L'aube des années 1950, c'est le "monde d'après", la renaissance, le bouillon des rêves possibles. Le New York de la comédie musicale, des pensions de famille pour dames seules, le be-bop... Le romanesque était là. Je pouvais envisager un récit en Technicolor qui n'exclue pas les aberrations de la vie américaine.


Comment sont nés vos héros ?

L'irruption d'un jeune homme rangé au milieu d'un tourbillon de girls était le point de départ. De là, les personnages, en mode comédie ou drame, cocasses, tragiques, trouvaient leur cohérence. Et puis il y a ces protagonistes qui ont débarqué sans me prévenir : Woody Allen adolescent, Grace Kelly à 20 ans...


Écrire vous prend beaucoup de temps ?

Oui, avec moi, c'est très long... Surtout quand je n'écris pas. J'ai besoin du temps obligé où le roman chemine, interroge, y compris quand j'achète mes yaourts au supermarché ! L'idée primitive de Broadway est née en 2011. J'ai posé le mot "fin" en 2021.


Photo ©Claude Riva


Toute la trilogie Broadway Limited

Arrow scroll to top