Retour

Accueil Guide d'achat Guide d'achat Vin Quel Vin Blanc pour Cuisiner ?

Quel Vin Blanc pour Cuisiner ?

Quel Vin Blanc pour Cuisiner ? | Macave E.Leclerc

Le vin blanc a toujours été un élément important de la gastronomie française. Son utilisation est très vaste puisqu’il est impliqué tant dans la réalisation de sauces, de bouillons et marinades que pour la cuisson de viandes blanches, poissons ou crustacés. Le vin blanc est également excellent pour déglacer et récupérer les sucs accumulés lors de la cuisson. Il ne faut en revanche pas employer n’importe quel millésime dans vos recettes. Cépages et arômes du vin doivent être minutieusement étudiés afin de réellement apporter de la valeur au plat. Voici donc notre guide pour choisir le vin blanc pour cuisiner et éviter les mauvais accords.


Quel vin blanc pour cuisiner ? En bref


Répondre à la question « quel vin blanc utiliser pour cuisiner ? » sans trop entrer dans le détail est assez complexe. En réalité, il faut choisir selon les ingrédients de la recette que vous souhaitez agrémenter de vin blanc. Le mieux pour éviter un déséquilibre reste d’associer mets et vins d’un même territoire. Cependant, quelques cépages polyvalents offrent la possibilité de s’affranchir de fautes d’accord.

Si vous deviez choisir un vin pour cuisiner sans trop de réflexion, voici les cépages à privilégier :

• Sauvignon blanc
• Chardonnay
• Muscat
• Pinot gris
• Riesling

En optant pour des vins blancs secs, relativement jeunes et faiblement boisés de ces cépages, vous ne prendrez pas trop de risque et l’accord devrait être réussi. Il est important d’exclure les vins blancs moelleux sauf si vous souhaitez cuisiner du foie gras ou un dessert. Le sucre n’aurait aucun effet bénéfique sur la cuisson.


Vin blanc pour cuisiner : des accords affinés


Pour ceux qui souhaitent réaliser des accords plus approfondis, nous vous proposons des suggestions avec davantage de détails et d’explications. Pour faciliter l’approche, nous aborderons la question en fonction de différentes recettes impliquant du vin blanc.


Vin blanc pour cuisiner : premier prix ou grand cru ?


La cuisson du vin élimine l’alcool qu’il contient. En revanche, elle préserve et amplifie ses saveurs. Il en va de même pour les défauts du vin. Si vous cuisinez avec un vin blanc bouchonné, l’odeur et le goût désagréable du liège vont inonder votre plat. Un mauvais vin blanc pourrait alors dénaturer votre préparation. C’est la raison pour laquelle il est plutôt recommandé de ne pas employer un vin trop bas de gamme pour cuisiner.

D’un autre côté, il peut sembler dommage de « gaspiller » un grand cru pour déglacer une poêle ou élaborer une sauce. Effectivement, ce type de vin est bien plus appréciable servi dans un verre aux côtés du plat adapté. Ainsi, les vins de milieu de gamme, agréables à boire sans être trop élaborés, sont une excellente option pour la cuisine.


Comment le choisir ?


Le choix du vin blanc pour cuisiner doit en premier lieu tenir compte des ingrédients de la recette. Cela dit, il reste plus large et moins complexe que celui de la bouteille qui servira à la dégustation. Les possibilités sont plus vastes à condition de respecter quelques règles.

Comme énoncé en introduction, il est préférable d’opter pour un vin de même provenance géographique que le plat. Voici donc quelques idées d’associations qui fonctionnent très bien.


Vin blanc pour cuisiner une choucroute


La choucroute est l’un des plats phares de l’Alsace. Il s’agit également d’une région viticole de renom qui produit d’excellents vins blancs. Inutile donc de s’éparpiller puisque le territoire regorge de vins blancs secs totalement adaptés à la préparation de la choucroute. Des appellations comme Alsace Riesling ou Sylvaner disposent des produits parfaits. Les notes d’agrumes du premier et celles de fruits secs du second se retrouveront en bouche lors de la dégustation du plat, pour le plus grand bonheur de vos papilles.


Vin blanc pour cuisiner les poissons et fruits de mer


La provenance des poissons ou des fruits de mer va dicter l’origine du vin à choisir. Si vous préparez des filets de loups de Méditerranée au vin blanc, orientez-vous vers un blanc sec de la région Languedoc-Roussillon. Une bouteille d’un vin blanc AOP Côtes du Roussillon apportera des arômes d’agrumes qui se marient à merveille avec la chair délicate de ce poisson noble.

Vous pouvez aussi opter pour un IGP Pays d’Oc dont le bouquet aromatique est un peu plus large et inclut notamment des notes de fleurs et de fruits exotiques. Ces vins du pourtour méditerranéen seront très appropriés pour achever la cuisson des coquillages en provenance des étangs de la région.

Si vous préparez des moules marinières ou des coquilles Saint-Jacques qui arrivent de la côte Atlantique, plusieurs options s’offrent à vous. Avec des produits du bassin d’Arcachon, un vin blanc sec de la région de Bordeaux tel que l’Entre-Deux-Mers AOC sera idéal. L’AOP Bordeaux blanc dispose également de bouteilles totalement adaptées à la cuisson des coquillages et mollusques. Avec des produits qui viennent du nord de la côte, optez plutôt pour une appellation de la vallée de la Loire comme l’AOP Muscadet ou l’AOP Gros Plant du Pays Nantais.


Vin blanc pour risotto


De nombreuses références sont envisageables concernant le choix du vin blanc pour déglacer un risotto. Si votre recette typiquement italienne implique du poisson ou des crevettes, il faudra se diriger vers les appellations de la vallée du Rhône comme l’AOP Côtes du Rhône. Les vins produits dans la moitié sud du pays à partir du cépage chardonnay fonctionnent aussi très bien. On retrouve ce cépage emblématique de la Bourgogne dans certains vins blancs de la vallée de l’Aude et de l’IGP Pays d’Oc. Ils iront à merveille avec un risotto aux champignons.


Vin blanc pour une sauce


Si vous souhaitez relever une sauce pour accompagner une volaille, un poisson ou des crustacés, la plupart des vins blancs cités précédemment fonctionnent. Il convient de choisir selon vos goûts et les ingrédients composant la sauce. Si cette dernière est riche en beurre ou en crème, il faudra miser sur un vin acide qui viendra casser le gras. Les blancs secs relativement jeunes qu’ils soient d’Alsace, de Bordeaux, de la vallée de la Loire ou du Sud-Ouest seront tout à fait appropriés.


Peut-on boire le même vin que celui de la recette ?


Après emploi du vin pour cuisiner, la question de celui qui sera servià la dégustation se pose. Vous pouvez très bien utiliser les restes de la bouteille qui a permis la préparation du plat pour l’accompagner. Cela évite de laisser traîner la bouteille au réfrigérateur pendant plusieurs semaines.

Il est également tout à fait envisageable d’opter pour un vin différent. Si c’est votre choix, l’idéal est de partir sur un produit élaboré avec le même cépage et si possible d’un territoire géographique assez proche. De cette manière, vous éviterez les mauvais accords et obtiendrez une dégustation à hauteur de la préparation.

Vous disposez désormais de nouvelles connaissances pour cuisiner avec du vin blanc. Il ne vous reste plus qu’à nouer votre tablier et à vous mettre en cuisine pour régaler famille et amis.


Arrow scroll to top