Premier soutien-gorge

Premier soutien-gorge : quand et comment le choisir ?

L’achat du premier soutien-gorge n’est pas tout à fait anodin. Porteur d’une symbolique forte pour nombre d’adolescentes, il est plus ou moins bien accueilli. Au-delà de la symbolique qu’on peut y voir, le choix du premier soutien-gorge est important en raison du trop grand nombre de femmes ne parvenant pas à trouver un soutien-gorge adapté, et ce même à l’âge adulte. Partir avec de bons conseils pour savoir choisir ses sous-vêtements dès le début, est donc pleinement gagnant. Vous vous interrogez sur le « quand et le « comment » aborder cette étape ? On vous livre tous nos conseils pour un accompagnement bienveillant et serein.


Quand porter son premier soutien-gorge ?

Il n’existe pas de règle en la matière, tout dépend de la personne. Certaines adolescentes sont pressées de porter leur premier soutien-gorge tandis que, pour d’autres, c’est l’inverse. Quoi qu’il en soit, porter un soutien-gorge relève d’un choix personnel, et il est aussi inutile que déconseillé d’essayer de forcer la main dans un sens ou dans l’autre.

Si vous souhaitez vraiment vous faire une idée du « quand songer au premier soutien-gorge ? », sachez que, si toutes les poitrines ne se développent pas à la même vitesse et au même moment, bien souvent l’achat du premier soutien-gorge se fait vers l’âge de 10 à 12 ans. Bien sûr, pas de panique si cela a lieu avant ou bien plus tard, encore une fois, il n’y a pas de règle ! Chaque personne est différente. Notez par ailleurs qu’avant le bonnet B, un soutien n’est pas utile. Le choix d’un soutien-gorge relèvera donc plutôt ici d’une question de confort, c’est d’ailleurs bien souvent en vue de masquer le bourgeonnement mammaire qu’une adolescente est tentée de porter un soutien-gorge.


Comment choisir son premier soutien-gorge ?

Le soutien-gorge idéal pour commencer

Le bon soutien-gorge est un soutien-gorge à la bonne taille et dans lequel on se sent bien.

Pour le choisir, il faudra donc prendre correctement les mesures de l’adolescente. Si vous pouvez le faire chez vous, cela est également possible en boutique avec une conseillère de vente, à condition que l’adolescente soit à l’aise avec cette prise de mesures.

Puisqu’il n’est a priori pas tellement question de maintien à cet âge, sauf exception, le confort est le critère clé pour bien choisir son premier soutien-gorge. On optera donc pour un modèle léger et discret, agréable à porter et qui se fait vite oublier. Gardez à l’esprit que porter un soutien-gorge pour la première fois peut-être perturbant voire source d’inconfort. En effet, à l’image d’une bague qu’on passerait à son doigt, on doit pour la première fois ressentir le poids d’un vêtement, ici un sous-vêtement, qu’on n’avait encore jamais porté.

Enfin, le modèle choisi devra être au goût de l’adolescente en question. Nul besoin d’infantiliser votre enfant en l’orientant vers un modèle trop enfantin, laissez-la plutôt choisir par elle-même. Après tout, c’est elle qui le porte.


Quel modèle pour commencer ?

Quelle forme ?

La brassière est très largement plébiscitée. Confortable, couvrante et accessible aux plus jeunes, la brassière est bien souvent le passage incontournable. Cependant, les modèles en matière de sous-vêtements sont très variés. Le triangle notamment est également largement plébiscité de celles qui ne sont pas séduites par le design de la brassière, légèrement plus sport. On trouve également les modèles paddés, premier pas vers la coque, adaptés aux bonnets plus grands. Bien sûr, le rembourrage est à éviter.

Attention aux armatures

Soutien-gorge paddé ou non, on oublie les armatures. Pourquoi ? Parce que les armatures visent davantage à arrondir la poitrine qu’à la maintenir. Qui plus est, les armatures peuvent être source d’inconfort, particulièrement lorsqu’on n’est pas habitué à en porter.

Quel textile ?

Pour un confort optimal, on met l’accent sur la douceur du tissu. Coton, satin ou toute matière douce est la bienvenue. Pour les grands bonnets, on pense maintien en optant pour un tissu tonique.


Achat du premier soutien-gorge : la bonne démarche

Parce qu’il est avant tout important d’offrir un accompagnement bienveillant, nos conseils vous aiguillent quant à la bonne marche à suivre.

• Engager le dialogue ou laisser venir : Bien souvent, le bon moment pour penser au premier soutien-gorge est celui qu’une jeune fille a choisi pour en manifester le besoin ou l’envie. Cela dit, si ce moment ne vient pas, pour cause de timidité ou autre, vous pouvez toujours engager en douceur le dialogue pour savoir ce qu’il en est.

• Ne pas forcer : Engager le dialogue oui, mais à aucun moment, il n’est bon d’imposer. Si vous sentez que le sujet met l’adolescente mal à l’aise, il est préférable de ne pas poursuivre. Vous pouvez proposer, mais jamais forcer.

• Bien accompagner : Vous pouvez consulter l’adolescente pour savoir si elle aimerait être accompagnée pour son premier achat. Cette personne peut-être vous ou quelqu’un d’autre avec qui elle se sent en confiance. Quel que soit son choix, il convient d’être dans une démarche de soutien et de le respecter.

• Ne pas hésiter à demander conseil : N’hésitez pas à demander conseil en magasin pour toute question ou prise de mesures. Cela bien sûr avec l’accord de l’adolescente. Il est impératif qu’elle soit à l’aise avec la démarche pour procéder. Là aussi, n’insistez pas si elle répond par la négative.

• Ne pas se formaliser sur une taille : N’hésitez pas à essayer plusieurs modèles de bonnets et tailles différents. Malheureusement il n’existe pas de règle universelle en matière de taille. On le voit pour les vêtements et les sous-vêtements. Chaque marque peut donc faire à sa façon, et il n’est pas rare de relever des divergences au sein d’une même marque, d’un sous-vêtement à l’autre. En définitive, la taille ne veut rien dire, seules les mesures prises sont fiables.

• Être à l’écoute : Parce que c’est un choix qui ne concerne qu’elle, il est essentiel d’être à l’écoute de son enfant, de ses envies et de ses besoins. Un jeune fille qui se sent à l’aise, en confiance et à l’écoute sera plus à même de trouver le modèle adapté.

• Mettre l’accent sur le confort : L’important finalement c’est de se sentir à l’aise.


Notamment synonyme de bouleversements physiques, la puberté n’est pas une période facile. Pour aider son enfant à l’affronter au mieux, tout est bon pour le faire se sentir bien dans son corps. Que le moment de choisir son tout premier soutien-gorge approche ou soit là, il est essentiel de rester à l’écoute. Bienveillance et sérieux sont capitaux pour un accompagnement réussi.