Retour

Accueil Guide d'achat Conseil Santé et bien-être Phototypes de peau et indice de protection solaire

Phototypes de peau et indice de protection solaire

Phototypes de peau et indice de protection solaire

Si prendre un bain de soleil a ses bénéfices, la pratique n’est pas sans danger. En effet, les rayons du soleil (UVA et UVB) peuvent présenter des effets nocifs pour votre santé, à commencer par votre peau. Risque de cancer, vieillissement prématuré de la peau ou encore taches brunes peuvent résulter d’une exposition non protégée. C’est pourquoi, il est essentiel de trouver la bonne protection solaire. Pour cela, deux enjeux majeurs sont à considérer : d’une part identifier son phototype de peau, d’autre part identifier le bon indice ou facteur de protection solaire pour soi.


Les différents phototypes de peau


Vous le savez peut-être déjà : certaines peaux sont plus à risque que d’autres face au soleil. Les réactions de même que le bronzage divergent d’une peau et donc d’une personne à l’autre. En effet, nous ne sommes pas tous égaux en la matière. C’est de l’observation des différentes réactions résultant de l’exposition solaire des individus qu’est née une classification des phototypes de peau.


Qu’est-ce qu’un phototype de peau ?

Le phototype est une forme de catégorisation des types de peaux. En évaluant les caractéristiques des différents types de peaux, le phototype permet de se faire une idée des risques liés à l’exposition et donc de déterminer la juste protection à laquelle recourir.

Les facteurs déterminant le phototype de peau

Pour évaluer la sensibilité au rayonnement ultraviolet, le phototype de peau se calque sur plusieurs facteurs :

- La couleur de la peau ou carnation, en association avec la couleur des yeux et des cheveux

- Le comportement en matière de coups de soleil (fréquence notamment)

- La capacité à bronzer

- Les taches de rousseur


Combien y a-t-il de phototypes de peau ?

On distingue aujourd’hui sept phototypes. Cela dit, on en relevait originellement six. En effet, le phototype 0 venant compléter la classification des phototypes de peau correspond au déficit génétique des individus albinos. La classification s’étend de 0 à 6.


La classification des phototypes de peau

Les sept types identifiés sont les suivants :

Phototype 0

Le phototype 0, le plus rare, est celui des personnes albinos, soit celles qui, du fait d’un déficit d’origine génétique, ne synthétisent pas la mélanine. La peau est ici très blanche, les cheveux sont d’un blanc jaune pâle, les yeux ne sont pas colorés, le bronzage est absent et la moindre exposition entraîne des coups de soleil.

Phototype 1

Ce phototype est celui des personnes à la peau blanche et laiteuse, très claire. Les yeux sont également clairs, bleus ou verts, les cheveux roux ou blonds. Lorsqu’exposée au soleil, la peau prend vite les coups de soleil et le bronzage, s’il est, est minime.

Phototype 2

Cheveux blonds sinon châtains clairs et peau claire caractérisent le phototype 2. Aussi, un léger hâle comme des taches de rousseur peuvent apparaître après exposition au soleil.

Phototype 3

Comme une teinte intermédiaire, la carnation est relativement claire ou mate. Les cheveux sont châtains sinon blonds et le bronzage plutôt doré se fait graduellement, bien que des coups de soleil puissent survenir au début du processus d’exposition.

Phototype 4

Les cheveux sont ici châtains ou bruns tandis que la peau est mate. Les coups de soleil se font rares et les taches de rousseur absentes. Le bronzage est plus rapide et foncé.

Phototype 5

On peut parler ici de type méditerranéen. Il concerne les individus aux cheveux bruns et à la peau mate qui bronzent très rapidement et pour lesquels les coups de soleil sont excessivement rares. Les yeux sont généralement noirs.

Phototype 6

Le phototype 6 est celui des peaux noires. Peau mais aussi yeux et cheveux sont noirs. Le risque de brûlure est le moins important même si l’exposition n’est, là aussi, pas dénuée de risque pour la santé.

Déterminer son phototype de peau

Si déterminer son phototype permet de mesurer les risques de l’exposition solaire et donc de trouver la meilleure protection pour sa peau, il est loin d’être évident d’identifier de façon sûre son phototype. En effet, il arrive bien souvent de le sous-estimer ou de le surestimer. Faire la différence entre des phototypes proches n’est pas une mince affaire. Et, plutôt que de prendre le risque de se tromper, la meilleure solution est de se tourner vers son dermatologue. Autre point d’attention pour identifier sa protection : au-delà du phototype, il est important de prendre en compte ses grains de beauté. En effet, quel que soit votre phototype de peau, certains experts mettent en garde sur le fait qu’au-delà d’une cinquantaine de grains de beauté, le risque de cancer de la peau est élevé.


Avantages et inconvénients des différents phototypes de peau

Le cas des peaux claires : Si les peaux claires requièrent une protection plus importante contre les UV, c’est qu’elles sont plus fragiles et davantage sensibles au soleil du fait de l'absence relative de pigmentation. Le risque de développement d’un cancer de la peau est plus élevé car, plus la peau est claire, plus elle brûle.

Le cas des peaux mates et foncées : Plus riches en mélanine, à savoir le pigment filtrant les UV, ces peaux sont mieux équipées et craignent donc moins le soleil.

À noter que les peaux plus foncées sont plus vulnérables à l’apparition de taches brunes. Aussi, les peaux mêmes les plus foncées peuvent souffrir des rayons de façon plus ou moins directe, d’où la nécessité de se protéger efficacement.

indice de protection solaire

Calculer son indice de protection solaire et choisir sa crème solaire


Comment choisir sa protection solaire ?

Les coups de soleil et les radicaux libres peuvent faire des ravages. Pour lutter contre les effets néfastes des rayons, dont le vieillissement cutané et le cancer de la peau, il est crucial protéger sa peau des rayons UV (UVB et UVA). Pour cela, il convient de trouver la crème solaire qui colle le mieux à votre peau. Le choix de la bonne protection dépend de deux éléments majeurs :

- Le phototype de peau : la question de la protection solaire adaptée est étroitement liée à celle de votre phototype de peau. Les peaux plus claires nécessiteront notamment une plus forte protection que les peaux foncées.

- Les conditions d’exposition au soleil : De là où vous vous exposez à l’intensité des rayons solaires dépend en partie votre besoin de protection. L’ensoleillement et donc les rayons UV peuvent par exemple être plus ou moins intenses, ce qui impacte différemment la peau.

Pour déterminer la protection nécessaire à votre peau, il convient d’évaluer votre indice de protection solaire (IPS).


Choisir le bon indice de protection solaire

Qu’on parle d’Indice de Protection Solaire (IPS), de Facteur de Protection Solaire (FPS) ou de Sun Protection Factor (SPF), c’est le même combat ou plutôt la même valeur. Cet indicateur détermine l’efficacité et la durée d’une protection solaire sur votre peau, et donc in fine le bon niveau de protection. Plus concrètement, l’indice de protection solaire (IPS) indique le laps du temps durant lequel il est possible de s’exposer sans craindre l’apparition d’un coup de soleil. Il s’agit donc d’estimer l’apparition du coup de soleil. Si le calcul est bien sûr théorique, il demeure cependant un indicateur pertinent.

La protection solaire s'exprime par le biais d'un indice numérique (6, 10, 15, 20, 30, 40, 50 et 50+). Celui-ci apparaît sans exception sur tous les produits solaires, c’est une obligation. À noter que, plus un indice est élevé, plus il protège.


Les différents indices de protection solaire

Il existe plusieurs niveaux de protection :

- Entre 6 et 10 pour une protection faible

- Entre 15 et 25 pour une protection moyenne

- Entre 30 et 50 pour une protection haute

- 50+ pour une protection très haute

La valeur de protection solaire est universelle.

Bon à savoir : on ne parler pas de phototype de peau pour les enfants de plus de 3 ans. Une haute protection est toujours de mise et l’exposition au soleil doit être évitée ou limitée tant que possible à cet âge.


Indice de protection solaire : le bon calcul

Pour trouver l’indice de protection solaire qu’il vous faut, il faut calculer le temps que vous souhaitez et pouvez passer sans craindre les effets nocifs des rayons du soleil. Pour calculer son niveau de protection contre les UVB, il faut prendre en compte le nombre de minutes au bout duquel le coup de soleil survient sans protection solaire et le multiplier par l’indice de protection solaire (IPS). Par exemple, si vous vous exposez 15 minutes avec une IP 6, vous pourrez tenir 1 heure et 30 minutes avant de craindre un coup de soleil.


Notez que, plus vous misez sur une haute protection, plus vous vous assurez de bronzer sans risque. Pour ne faire courir aucun risque à votre peau, n’oubliez pas de remettre de la crème le moment venu.


Par l'équipe de la Parapharmacie.

Cumulez des Tickets

retrait gratuit en magasin

Des milliers de produits

livrés chez vous

Tous vos produits

à prix E.LECLERC

Paiements

100% sécurisés
Arrow scroll to top