Retour

Home Guide d'achat Conseil Santé et bien-être Insomnie : définition, causes, conséquences et solutions

Insomnie : définition, causes, conséquences et solutions

insomnie

Le vendredi 19 mars 2021 est la Journée internationale du sommeil. Et si on en profitait pour parler sommeil ou plutôt absence de sommeil ? Nuits sans sommeil, réveils nocturnes ou précoces, de nombreux Français souffrent d’insomnie. Le pourcentage de Français concernés par ce trouble avoisinerait d’ailleurs les 20% selon certaines études. Près de la moitié souffrirait même d’insomnie chronique.

Porteur d’un sommeil non réparateur, ce trouble du sommeil entraîne son lot de conséquences négatives et vient dégrader la qualité de la vie quotidienne. Difficultés à se concentrer, troubles de l’humeur ou encore somnolence sont les indésirables conséquences de l’insomnie. Heureusement, les moyens de lutter ne manquent pas ! Définition, causes, conséquences, traitements... on vous en dit plus sur ce trouble singulier.


C'est quoi de l'insomnie ?


L’insomnie est une insuffisance de sommeil que ce soit en qualité ou en quantité. De ce sommeil non réparateur découle le sentiment d'avoir mal dormi et donc de ne pas avoir récupéré alors même que les conditions étaient favorables au sommeil. Cela peut être dû à des difficultés à s’endormir, des réveils nocturnes plus ou moins répétés, mais aussi des réveils prématurés suivis d’une incapacité à retrouver le sommeil. Ce trouble peut être ponctuel ou chronique.

Les types d’insomnie


Si la frontière est fine entre les deux, on distingue deux types d’insomnie :

Insomnie passagère ou ponctuelle : Comme son nom l’indique, ce type d’insomnie survient de façon occasionnelle. Elle fait souvent suite à un événement clairement identifiable comme une période de stress singulière ou un deuil par exemple. Ponctuel ne signifie pas nécessairement que l’insomnie n’arrive qu’une nuit. Elle peut se prolonger quelques semaines.

Insomnie chronique : Il s’agit là d’une forme plus sévère puisqu’elle est durable. La cause est souvent plus difficile à identifier dans ce cas et le trouble peut se manifester plusieurs mois si ce n’est davantage.


Quelles sont les causes de l'insomnie ?


L’insomnie peut s’expliquer de multiples façons. Bien que la cause ne soit pas toujours visible, voici quelques-unes des causes les plus récurrentes susceptibles d’être à l’origine d’une insomnie :

• Survenue d’un événement soudain d’ordre personnel ou autre (décès, séparation, prise de poste...)

• Facteurs psychologiques : stress, dépression, anxiété

• Facteurs liés à la santé physique : douleurs chroniques, apnée du sommeil, difficultés respiratoires, maladie de Parkinson...

• Facteurs liés aux habitudes de vie et à l’environnement : exposition aux écrans, bruits ambiants, consommation d’excitants, luminosité...

À noter que les facteurs psychologiques sont les plus récurrents. Ils expliqueraient près de la moitié des cas. Qu’elles soient d’ordre psychologique, environnemental ou physique, les causes de l’insomnie doivent faire l’objet d’une réflexion et n’en appelleront pas aux mêmes solutions.


Quelles sont les conséquences de l'insomnie ?


Le sommeil est un facteur essentiel au bon fonctionnement du corps et de l’esprit. C’est pourquoi les troubles nocturnes et le sommeil non réparateur qu’ils induisent ne sont pas sans conséquences. Au lendemain de l’insomnie, le manque de sommeil peut se répercuter sur de nombreuses sphères, sociale comme émotionnelle. Sur le long terme, les conséquences sont d’autant plus fortes.

Les conséquences les plus immédiates peuvent être :

• Troubles de l’humeur (irritabilité, nervosité...)

• Difficultés à se concentrer

• Troubles de la mémoire

• Diminution de la forme physique

• Fatigue

• Somnolence

• Migraines

• Troubles digestifs

Si c’est moins évident, l’insomnie peut également avoir pour conséquences :

• Absence au travail

• Accidents de la route

• Voire, sur le long terme, l’aggravation des symptômes de maladies associées comme l’hypertension, les douleurs chroniques et la dépression

effet de l'insomnie

Comment résoudre le problème d'insomnie ? Le point sur les traitements


Une prise en charge naturelle


Si vous souffrez d’insomnie, sachez que les moyens pour lutter contre ce trouble du sommeil ne manquent pas. Dans un premier temps, la prise en charge conseillée est naturelle. Il s’agit d’adopter des comportements favorisant l’endormissement. Cela peut se traduire par un simple changement de rythme, la prise de nouvelles habitudes de vie comme le fait de mettre en place des horaires réguliers pour se coucher et se lever ou encore la prise de dîners plus légers ou le simple fait d’éviter les écrans. À noter que, si la cause de l’insomnie relève d’une maladie identifiable, il s’agira de soigner cette maladie.

méditation

D’autres solutions naturelles en supplément peuvent également être recommandées pour en finir avec l’insomnie :

Phytothérapie : Passiflore, mélisse, valériane... Les plantes, présentées sous forme de gélules, de comprimés ou d’infusions peuvent venir soulager les troubles du sommeil. Les plantes utilisées dans ce cadre sont celles aux propriétés calmantes.

Aromathérapie : Avec leurs vertus apaisantes, les huiles essentielles peuvent également contribuer à lutter contre les troubles du sommeil.

Sophrologie : Basée sur des exercices de respiration, la sophrologie permet aux personnes souffrant d’insomnie de retrouver confiance en leur habilité à lâcher prise notamment, afin d’améliorer la qualité de leur sommeil et de favoriser l’endormissement.

Hypnose : L’hypnose est un recours envisageable lorsque la cause de l’insomnie est d’origine traumatique.

Luminothérapie : Jouant sur les effets du soleil qu’elle reproduit en exposant les patients à une lampe à rayons ultraviolets, la luminothérapie intervient en cas de décalage du rythme veille-sommeil.

Méditation : Lâcher prise, évacuation des pensées négatives comme du stress, les techniques de méditation aussi tendent à favoriser le sommeil.

Il faut donc privilégier la prise en charge non médicamenteuse. C’est dans cette idée que s’inscrivent également les thérapies cognitivo-comportementales.

Thérapies cognitivo-comportementales (TCC) : Mises en place par des psychologues et des médecins spécialisés, les thérapies cognitivo-comportementales visent à modifier les comportements inadaptés et les croyances erronées sur le sommeil. Il s’agit de rééduquer le cerveau afin de favoriser le sommeil. Ces thérapies se révèlent aujourd’hui plus efficaces que les médicaments sur le long terme. Elles se déroulent sur plusieurs séances lors desquelles sont abordées notamment l’appréhension liée à l’insomnie et l’hygiène du sommeil.


Une prise en charge médicamenteuse


Somnifères : Intervenant en dernier recours, la prise en charge médicamenteuse se traduit généralement par la prise de somnifères, permettant un état de somnolence artificiel. Parce qu’ils peuvent présenter un risque d’accoutumance, ils doivent être utilisés sur la plus courte période possible. Anxiolytiques, antihistaminiques... Les hypnotiques font l’objet d’une prescription qui diffère d’un patient à l’autre.

Mélatonine : La mélatonine est l’hormone du sommeil. Elle ne peut être utilisée que lorsqu’un déficit avéré est mis en évidence et que le trouble découle d’une dérégulation du rythme circadien.

Antidépresseurs sédatifs : Le recours à ce type de médicament n’est pas fréquent et ne peut être recommandé que dans certains cas. C’est au professionnel de santé consulté d’en décider.


Insomnie, que faire ? Nos conseils


L’heure est aux conseils ! Si vous vous demandez comment faire pour dormir en cas d'insomnie, sachez que quelques bonnes pratiques peuvent être facilement adoptées afin de prévenir et de réduire les risques d’insomnie. En effet, divers comportements peuvent permettre de favoriser le sommeil. Voici donc nos astuces pour mieux dormir naturellement :

• Éviter de consommer des substances excitantes (café, alcool, tabac...) avant le coucher

• Ne pas dîner trop copieusement

• Se coucher et se lever à des heures régulières

• Ne pas s’exposer aux écrans dans l’heure précédant l’endormissement

• Limiter le temps passé dans le lit ou la chambre durant la journée

• Réguler la température de la chambre (pas trop chaud)

• S’éloigner des nuisances sonores et rechercher le calme

• Préférer l'obscurité pour sa chambre

• Recourir aux plantes avec une tisane par exemple ou aux huiles essentielles

• Pratiquer une activité physique régulière mais pas à un moment trop proche du coucher

• S’adonner à la relaxation avant d’aller dormir.


Si vous souffrez d’insomnie, rassurez-vous, les clés pour lutter sont à portée de main. Plus encore, la recherche n’a pas dit son dernier mot en la matière et les troubles du sommeil font l’objet de constantes avancées. À ce titre, la compréhension des mécanismes liés au sommeil progresse et de nouvelles approches thérapeutiques font leur entrée, laissant présager un avenir plus serein pour les insomniaques. Prêt à replonger dans les bras de Morphée ?



Par l'équipe de la Parapharmacie.

Cumulez des Tickets

retrait gratuit en magasin

Des milliers de produits

livrés chez vous

Tous vos produits

à prix E.LECLERC

Paiements

100% sécurisés
Arrow scroll to top