Game Awards 2021 : Ce qu'il faut Retenir

Sorte d’Oscars des jeux vidéo, The Game Awards est aussi attendu des amateurs que des professionnels. Entre grandes annonces et féroce compétition opposant les plus grands jeux, l’événement devenu l’un des plus incontournables de la sphère vidéoludique ne manque pas de piquant. Qu’on y aille pour repérer les jeux vidéo à ne pas manquer ou pour s’informer des grandes actualités, la cérémonie animée par Geoff Keighley vaut le détour.


L’édition 2021 des Game Awards qui signait le grand retour de la cérémonie au Microsoft Theater de Los Angeles – après une dernière édition diffusée en ligne – s’est déroulée dans la nuit du jeudi 9 au vendredi 10 décembre 2021. Vous l’avez manquée ? On vous en résume l’essentiel.

TLOU2

Les grands vainqueurs des GOTY précédents

La cérémonie, qui récompense chaque année une sélection de jeux vidéo sortis au cours de l’année, est une source de visibilité précieuse et une distinction forte pour les heureux nominés. Si les Game Awards dispatchent les jeux en lice dans trente catégories, il en est une qui fait particulièrement parler d’elle. Il s’agit de la catégorie Game Of The Year, abrégée en GOTY, qui distingue le jeu de l’année.


Ces dernières années, se sont illustrés par le très convoité titre de Game Of The Year les jeux suivants :
• GOTY 2020 : The Last of Us Part II - Naughty Dog (Sony Interactive Studios) : Ce jeu de type survival horror, qui se déroule dans un décor post-apocalyptique, est le plus récompensé de l'histoire des Game Awards, cumulant un total de 7 récompenses.
• GOTY 2019 : Sekiro : Shadows die twice - From Software : Également de type action-aventure, le jeu édité par Activision met en scène un Japon médiéval-fantastique récompensé aux Steam Awards la même année.
• GOTY 2018 : God of War - Santa Monica Studio (Sony Interactive Studios) : La licence d’action mythologique chère à Sony a érigé le concept de beat them all au sommet, et est désormais une série culte.
• GOTY 2017 : The Legend of Zelda : Breath of the Wild – Nintendo : Succès phénoménal annoncé, le dernier né de la licence a permis de la revisiter en explorant pour la toute première fois de son histoire le concept de monde ouvert.


Game Awards 2021 : les grands gagnants

Bien que le GOTY soit probablement la révélation la plus attendue de tout l’événement, d’autres distinctions permettent aux vainqueurs de se démarquer. Parmi les 30 grands gagnants de la soirée, on retient plus particulièrement :


It Takes Two, le meilleur jeu de l’année 2021

Désormais sur toutes les lèvres, It Takes Two est le grand vainqueur de cette cérémonie. Combinant trois titres dont celui de Game of the year 2021, le jeu Hazelight Studios édité par Electronic Arts est officiellement un incontournable. Mêlant avec brio jeu de plateforme, action et coopération, It Takes Two s’est démarqué par son pitch pour le moins original et son gameplay bien pensé.



Forza Horizon 5 : deuxième jeu le plus primé

Autre grand gagnant de la soirée : le jeu vidéo de course développé par le studio Playground Games et édité par Xbox Game Studios, Forza Horizon 5. Le cinquième opus de la célèbre franchise Forza Horizon est l’un des plus gros cartons de la firme Microsoft pour cette fin d’année. En remportant 3 distinctions - Best Audio Design (Meilleure conception sonore), Innovation in Accessibility (Innovation dans l’accessibilité) et Best Sports/Racing Game (Meilleur jeu de sport/course) – le jeu est devenu le plus récompensé des Game Awards 2021 après It Takes Two.


Deathloop, la réalisation saluée

La performance de Deathloop n’est pas non plus passée inaperçue puisqu’il s’est illustré dans les catégories Best Art Direction (meilleure direction artistique) et Best Game Direction (meilleure réalisation). Développé par le studio Arkane Studios et édité par Bethesda Softworks, Deathloop a vu le jour en septembre de l’année pour le plus grand plaisir des joueurs PS5 et PC. La richesse de l’univers et le traitement de son concept, basé sur une boucle temporelle, auront permis au jeu de tir de se démarquer.



Kena : Bridge of Spirits, la pépite indé

Il n’y a pas que les célèbres licences des grands studios qui valent le détour. Preuve en est, le succès de Kena : Bridge of Spirits, un jeu vidéo conçu hors des sentiers battus par le studio indépendant Ember Lab. Séduisant par son univers graphique époustouflant et l’aventure magique dans laquelle il plonge le joueur, le jeu a signé une belle performance lors des Game Awards 2021. En décrochant les titres de Best Debut Indie et de Best Indie, une double récompense venant saluer la prestation remarquée d’une production indépendante, Kena : Bridge of Spirits s’est imposé comme une véritable pépite aux yeux du public.


Game Awards 2021 : notre top 10 des grandes annonces

Entre récompenses, grandes annonces et diffusion de trailers, la soirée a été mouvementée. Si les noms des gagnants sont au cœur de toutes les discussions, les grandes annonces des studios forment elles aussi une composante maîtresse des Game Awards. Peu avare en révélations, la cérémonie a annoncé nombre de nouvelles allant des mises à jour de jeux aux dernières dates de sortie prévues.


Hellblade II : un aperçu du gameplay

Déjà annoncé lors de l’édition 2019 des Game Awards, le titre du studio Ninja Theory a franchi un nouveau cap en révélant en exclusivité une première séance de gameplay, de quoi mettre du baume au cœur aux fans toujours en attente.


Star Wars Eclipse officiellement dévoilé dans un trailer

Vous l’attendiez ? Il est arrivé. Le trailer du nouveau titre du jeu Star Wars de Quantic Dream a été dévoilé lors de la cérémonie des Game Awards 2021. Si aucune date de sortie n’a encore été arrêtée, les fans peuvent se rassurer, Star Wars Eclipse est bel et bien d’actualité.


Sonic Frontiers : Sonic poursuit sa course en monde ouvert

Si les rumeurs allaient bon train quant à la préparation d’un nouveau jeu Sonic, les fans ont eu le plaisir de voir la nouvelle se confirmer. Annoncé pour 2022, le jeu intitulé Sonic Frontiers saute le pas comme Zelda Breath of the Wild en permettant à la série de s’installer en monde ouvert.


The Matrix Awakens : le grand retour de la saga culte

Une démo est venue montrer les premières images de The Matrix Awakens, annonçant ainsi l’arrivée de cette expérience interactive inédite, venue accompagner la sortie du quatrième film de la saga intitulé Matrix Ressurections. Entre l’apparition de l’Unreal Engine 5 et la sortie de ce nouvel opus, la saga signe son grand retour.


Les faits notables lors des Game Awards 2021

Il n’y a pas que les annonces et les noms des vainqueurs qui ont retenu l’attention lors de la soirée. Ont été également remarqués lors de cette cérémonie :


L’absence de l’éditeur d’Activision Blizzard

S’il s’est vu persona non grata à la cérémonie, c’est qu’il est au cœur d’un scandale qui a fait l’effet d’une bombe dans le monde des jeux vidéo. Une vague de plaintes faisant état d’agressions sexuelles, de discrimination ou encore de harcèlement moral et physique a dévoilé au grand jour la culture toxique d’Activision Blizzard, et mis en cause des membres de la firme jusque dans les bancs de la direction. Cela dit, si la présence de l’éditeur a été jugée indésirable, les jeux du studio – Call of Duty et Call of Duty: Warzone – ont tout de même concouru, en vain.


La forte présence de l’Esport

Suscitant un engouement grandissant, l’Esport n’en finit pas de prendre de l’ampleur. Alors qu’il gagne du terrain sur le marché du jeu vidéo, de même que dans la sphère publique, l’Esport a su mener sa barque jusqu’à se forger une place toujours plus importante lors des événements vidéoludiques dont les Game Awards. Lors de l’édition 2021, l’Esport occupait, non pas seulement une catégorie à part entière, mais bien 5 :
• Best Esports Game
• Best Esports Athlete
• Best Esports Team
• Best Esports Coach
• Best Esports Event



La cérémonie 2021 a ainsi respectivement récompensé un jeu (League of Legends), un joueur (Oleksandr « simple » Kostyliev), une équipe (Natus Vincere), un coach (Kim « Kkoma » Jeong-Gyun) et un événement Esport (2021 League of Legends World Championship). Tel le reflet de l’actualité Esport, l’événement a pleinement mis en valeur l’engouement très fort pour l’incontournable League of Legends.