Batman : la bibliothèque idéale

BATMAN : GENÈSE D’UN CHEVALIER NOIR


DEPUIS 1939, L’OMBRE DE BATMAN PLANE SUR L’IMAGINAIRE DE SES LECTEURS, ET AU-DELÀ. SOMBRE, DÉTERMINÉ ET HUMAIN PARMI LES SUPER-HÉROS, LE PERSONNAGE EST RAPIDEMENT DEVENU UN MYTHE.


LE MYTHE

Une ruelle déserte et sans issue. Deux agresseurs se jettent sur une victime sans défense pour la dévaliser. Soudain, la pleine lune est dissimulée par une ombre gigantesque, noire et mouvante. Les chasseurs sont devenus les proies, et la créature de la nuit fond sur les criminels, les désarmant aussi brutalement qu’efficacement. Cette scène fatidique a été rejouée de nombreuses fois dans les bandes dessinées Batman tant l’impact visuel et psychologique du justicier fascine tour à tour auteurs et lecteurs.

Peu de héros se reconnaissent uniquement à leur silhouette, et celle, stylisée, du Batman renvoie directement à une imagerie gothique et ancienne. Il ressemble à un démon, mais qui combattrait aux côté des anges. Il se tient perché comme une gargouille au-dessus de sa ville, mais fait preuve de la plus grande compassion envers ceux qui vivent dans les bas-fonds. Marqué par la tragédie, il a fait de sa colère une force et de ses peurs une arme. Batman reste un être de contradictions et de paradoxes. Solitaire, il s’entoure de multiples alliés. Sans pouvoirs, il est le plus apte à diriger des cortèges de surhommes. Hors-la-loi, il a comme meilleur ami un commissaire de police. Même durant ses périodes les plus colorées et les plus fantaisistes, le personnage a gardé son caractère singulier qui en fait un super-héros à part dans le monde des comics. Urban Comics rend hommage à l’inventivité et à l’ingéniosité des nombreux jeunes prodiges qui ont créé et réalisé les aventures du Chevalier Noir, l’accompagnant pendant plus de sept décennies d’aventures, d’action et de mystères.


LES ORIGINES ÉDITORIALES

En 1939, Superman n’a qu’une année d’existence, mais son succès est déjà considérable.

Vin SULLIVAN, responsable éditorial chez National Publications, ancêtre de DC Comics et détenteur des droits du personnage, cherche alors à renouveler l’expérience et se met en tête de lancer une deuxième grande star, basée sur le récent concept du super-héros. Il charge ainsi Bob KANE de lui fournir un nouveau personnage pour le mensuel DETECTIVE COMICS.

Le dessinateur sera bientôt rejoint par le scénariste Bill FINGER, grand lecteur et amateur de pulps, ces romans à sensation bon marché où se multiplient les justiciers masqués, les détectives pugnaces et les criminels hauts en couleur. Partant d’un prototype à mi-chemin entre Superman et Flash Gordon, le personnage évolue et joue la carte de l’inédit : en réaction à Superman, Bat-Man sera son opposé. Si Superman agit à visage découvert, Bat-Man porte un masque. Si l’Homme d’Acier est habillé de couleurs primaires, leur justicier sera vêtu de noir et de gris. Enfin, là où Superman fait montre de talents extraordinaires, Bat-Man reste un humain normal dont l’identité secrète, à l’instar de Zorro, est celle d’un riche jeune homme oisif.

Dès la couverture de DETECTIVE COMICS #27 (mai 1939), Bat-Man devient Batman, et les lecteurs ne tardent pas à faire un triomphe à ce nouveau personnage, héritier d’une tradition autant romanesque que cinématographique. L’univers dépeint par Bob KANE et ses assistants – Sheldon MOLDOFF, Jerry ROBINSON et George ROUSSOS – est fait de cadrages expressionnistes, d’ombres menaçantes et de machineries gigantesques, des éléments graphiques devenus la marque de fabrique de la série.

© Urban Comics

La bibliothèque idéale Batman : pour bien débuter

Arrow scroll to top