Retour

Home Guide d'achat Conseil Santé et bien-être Acérola : bienfaits, origine, posologie, composition... Tout savoir

Acérola : bienfaits, origine, posologie, composition... Tout savoir

null

Fatigue, coup de blues et virus en série, l’hiver met bien souvent notre moral et notre système immunitaire à l’épreuve. Agissant comme une barrière face aux infections hivernales et terrassant les moments de fatigue de son effet coup de boost, l’acérola est un allié de choix pour affronter l’hiver comme l’automne. Pour en apprendre davantage sur ce fruit surprenant et ses bienfaits variés, c’est par ici.


Composition, apparence... Qu’est-ce que l’acérola ?


L’acérola est le fruit comestible d’un arbre du même nom (de son nom scientifique Malpighia glabra) réputé pour sa très haute concentration en vitamine C. Alors que l’orange est largement associée à la consommation de la vitamine C, l’acérola en contient 10 à 40 fois plus. Si la densité varie d’un fruit à l’autre, elle s’élève en moyenne à près de 1,7g de vitamine C pour 100g de fruit. Répondant également à l’appellation de cerise de la Barbade ou cerise des Antilles, la baie d’acérola pousse sur un arbuste pouvant avoisiner les 5 mètres de hauteur. Celui-ci s’épanouit dans les régions tropicales sud-américaines dont le Pérou, le Brésil mais aussi les Antilles.

De couleur rouge écarlate, cette petite baie est considérée comme la cousine de la cerise européenne avec laquelle elle partage une ressemblance certaine. Bien que son intérêt majeur repose sur sa richesse naturelle en vitamine C, sa composition en fait un allié polyvalent. Vitamines A et B mais aussi grande diversité de minéraux (potassium, fer, magnésium...), flavonoïdes ou encore caroténoïdes classent l’acérola dans la catégorie des super aliments aux côtés notamment de la canneberge. Si l’acérola connaît un engouement particulièrement fort sur son territoire de naissance, le succès de ce trésor de l’Amérique du Sud dépasse désormais largement les frontières.


Les origines : une brève histoire de l’acérola


Il se raconte que cette petite baie était à l’origine traditionnellement consommée par les Indiens d’Amazonie afin de lutter contre divers maux comme la fièvre, la dysenterie ou les diarrhées.

Alors que l’acérola connaît des appellations diverses c’est avec les colons espagnols qu’il trouvera le nom qu’on lui connaît. Son nom scientifique, Malpighia glabra, vient quant à lui de l’hommage rendu au docteur Marcello Malpighi par le naturaliste suédois Carl von Linné.

Utilisé par les navigateurs dans la prévention des risques de développement de scorbut, une maladie mortelle provoquée par une carence en vitamine C, l’acérola se fait peu à peu une place dans l’Histoire. Si ses bienfaits étaient d’ores et déjà connus d’une partie de la population, ce n’est qu’en 1950 que les recherches commencent à être menées sur le fruit.


Quels sont les bienfaits de l'acérola sur l’organisme ?


Les effets positifs de la vitamine C sur la santé de même que ceux des autres composants de la densité nutritionnelle exceptionnelle de l’acérola ont été démontrés à divers égards. L’acérola apparaît donc comme une denrée précieuse et un véritable allié pour prendre soin de son système immunitaire.

Plus largement consommé en période hivernale ou en cas de surmenage pour lutter contre la fatigue et stimuler son système immunitaire, le fruit se targue notamment de propriétés antioxydantes et stimulantes. Facilement assimilé par l’organisme, le complément alimentaire peut être ingéré sous diverses formes allant du jus aux comprimés à croquer.


Anti-fatigue 

La baisse de tonus et la fatigue étant deux éléments caractéristiques de la carence en vitamine C, ce n’est pas un hasard si l’acérola se révèle une arme anti-fatigue efficace. Surmenage, stress ou simple fatigue passagère, lorsque le tonus vient à manquer, une cure de vitamine C s’impose pour retrouver l’énergie.

null

Action antioxydante 

La vitamine C est également connue pour ses propriétés antioxydantes. Plus encore, l’action antioxydante de la vitamine C présente dans l’acérola est décuplée par la présence de béta-carotène et de vitamine A. En plus de détoxifier l’organisme, la prise d’acérola participe donc de la protection des cellules contre les radicaux libres au pouvoir oxydant néfaste pour l’organisme. De cette façon, elle endigue les effets du vieillissement cellulaire.


Renforcer le système immunitaire 

L’un des bienfaits majeurs du fruit réside dans sa capacité à renforcer les défenses naturelles de l’organisme. En luttant contre des agressions saisonnières telles que le rhume et la grippe, elle se révèle un solide soutien pour affronter l’hiver. Les propriétés tonifiantes, stimulantes et anti-infectieuses de l’acérola ont un effet coup de boost sur le système immunitaire qui ne se fait pas attendre.


null

Une meilleure absorption du fer 

On prête également à l’acérola et plus précisément à la vitamine C une action antianémique. En effet la vitamine C permettrait une meilleure absorption du fer par l’organisme. Pour ce faire, la prise de vitamine C doit se faire au moment des repas.


Stimuler la synthèse du collagène 

En contribuant à la production de collagène, l’acérola permet à la peau de mieux cicatriser tout en renforcement les os et les dents.


Si les bienfaits de l’acérola apparaissent déjà nombreux, il semblerait que la petite baie n’ait pas encore livré tous ses secrets. En effet de nombreuses recherches sont encore à l’étude et de nouveaux bienfaits pourraient bien être confirmés sous peu. Rôle dans la lutte contre certains cancers, l’obésité, les maux de tête, les maladies cardiovasculaires ou le stress mais aussi optimisation de la récupération après l’effort, action antifongique et amélioration de l’endurance physique font actuellement l’objet de pistes pouvant pousser encore plus loin la liste des vertus de ce super aliment.


Posologie


Si l’acérola semble pouvoir être consommé régulièrement, la dose journalière ne peut excéder 1g. Les données scientifiques n’ayant pas permis à ce jour d’arrêter une posologie, c’est vers votre professionnel de la santé qu’il vous faudra vous tourner afin de trouver celle adaptée à vos besoins.


Acérola : existe-t-il des effets indésirables ? 


La prise d’acérola aux doses recommandées ne semble pas faire état d’effets indésirables et apparait donc sûre. Cela dit, une surconsommation d’acérola peut entraîner des effets néfastes tels que des diarrhées ainsi que des boutons, des douleurs abdominales ou encore des nausées. A noter qu’une consommation d’acérola est fortement déconseillée aux personnes souffrant de calculs rénaux ou de goutte en raison du risque d’augmentation de la formation d’acide urique et de calculs.



Tonifiant, anti-âge, anti-fatigue, protecteur, anti-infectieux, stimulant, reminéralisant... De par sa très riche composition, l’acérola combine diverses facettes, toutes au service de votre santé. Particulièrement propice à l’hiver où la consommation de vitamine C est bien souvent en baisse, la prise d’un complément alimentaire à base d’acérola se révèle une alternative de choix pour affronter les virus saisonniers et s’offrir un gain d’énergie pour se rebooster pour l’année. Poudre, comprimé à sucer ou jus, à vous de trouver le complément alimentaire qui vous convient le mieux.



Par l'équipe de la parapharmacie.

Cumulez des Tickets

retrait gratuit en magasin

Des milliers de produits

livrés chez vous

Tous vos produits

à prix E.LECLERC

Paiements

100% sécurisés
Arrow scroll to top